“Un enseignant, un livre, un stylo, peuvent changer le monde”

Malala Yousafza

 

 

Film

« Les enfants de Mariem », c’est ainsi que nous avons décidé d’appeler notre nouveau projet.
Il s’agit de la création d’une école maternelle. Elle se situera à MBoulème, village de brousse à 8km de MBour, ville elle-même éloignée d’environ 80 kms de Dakar.

Si le terrain a été cédé gracieusement par le chef du village, il nous appartient de faire sortir de terre ce merveilleux projet. Pour qu’il devienne réalité, pour qu’une cinquantaine d’enfants âgés de 3 à 5 ans puissent demain accéder à la scolarité et ainsi s’éveiller au monde, nous faisons appel à toutes les bonnes volontés.

Dons, parrainages, nous sommes à votre disposition pour vous expliquer « les enfants de Mariem » dans les moindres détails.

Appelez-nous, écrivez-nous ! (voir notre rubrique « contact »)

Ils ont besoin de nous. Nous ne devons pas les décevoir !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(cliquez sur la photo pour l’agrandir)

Découvrez ce projet ….

21 février 2015

L’inauguration de l’école maternelle a eu lieu le 21 février 2015. Elle met un point final à cette extraordinaire aventure. Des personnalités se sont déplacées pour venir partager avec les habitants du village et surtout les enfants, ce très beau moment. Mais plus que les mots, nous vous convions à découvrir des photos pleines de joies et de couleurs….

(cliquer sur les photos pour les agrandir)

19 juin 2014

Voici deux ans déjà que notre association porte à bout de bras le projet d’une construction d’une école maternelle. Aujourd’hui, ce projet arrive à son terme. Jean Borgo & Gérard Sutter, respectivement président et membre de l’association se sont rendus début juin à MBoulème et comme vous pouvez le constater ci-dessous, l’école est terminée et les enfants sont à présent impatients de se l’approprier.
Il ne manque que quelques tables et quelques bancs et l’école sera… parfaite !

Merci à tous.

(cliquer sur les photos pour les agrandir)

 

le préau

la salle de classe et son tableau noir

 

les enfants s’approprient la cour

l’inspecteur d’académie (à droite) visite l’école

 

 

 

 

 

 

Le président de l’association, J. Borgo, remet les clés de l’école à l’institutrice

l’école

 

 

 

 

 

 

 

Avril 2014

Voici la dernière photo en notre possession et que nous avons envie de partager avec vous…

 

24 février 2014

Après 4 mois de travaux, l’école, brique par brique, se monte, se monte. Alors, plus que des discours, voici des photos qui parlent d’elles-mêmes !

le terrain est prêt

les briques sèchent au soleil

les ouvriers travaillent et l’école prend forme

et voilà la dernière photo en notre possession

(cliquer sur les photos pour les agrandir)

Bien sûr, il manque encore beaucoup de choses : portes, fenêtres, sanitaires, etc, avant que les enfants puissent prendre possession des lieux. Mais nous avons bon espoir que la fin des travaux ait lieu très prochainement !

30 octobre 2013

Voici ce qu’écrit Mme Missira Keita, directrice Qualité Hygiène, Sécurité, Environnement d’Eiffage Sénégal :

« Bonjour à tous,

Pour votre information, la livraison du matériel prévu (20 tonnes de ciment et 4 tonnes de fer) a bien eu lieu vendredi 25 octobre. Livraison faite par 2 camions jusqu’à MBoulème. »

Pour vivre ce grand moment avec nous, voici les dernières photos prises…

camion et sacs de ciment

les enfants assistent au déchargement

(cliquer sur les photos pour les agrandir)

Octobre 2013

Que d’eau ! La saison des pluies a été terrible. On a même dénombré des morts près de Dakar. De fait, la route menant à MBoulème est impraticable. Il va falloir attendre que le sol s’assèche avant de donner le top à la livraison du matériel et au début des travaux. Bref, en un mot :…. patience !

Août 2013

Un acompte est versé à l’entreprise Diallo.
Jean Cecere s’est mis en contact avec Eiffage pour s’occuper de la livraison du matériel à MBoulème

Il faut à présent attendre la fin de la saison des pluies….

 

Du 1er au 15 juillet 2013

Gérard Sutter, membre de l’association et architecte de son état, va profiter de son séjour au Sénégal pour rencontrer les différents acteurs du projet.
Naturellement, il saluera Jean Cécéré mais il rencontrera aussi Mme Keita et M. Batista d’Eiffage Sénégal. Ceux-ci lui confirmeront l’aide de l’entreprise. Mais des questions restent en suspens :

– le stockage du matériel, le droit de propriété du terrain, trouver une solution technique pour isoler la future école de la chaleur et bien sûr, la confirmation des coûts de construction par une entreprise locale.

Le 9 juillet, notre ami Gérard rencontre M. Thiewoule, président de la communauté rurale. Il visite le terrain en présence du secrétaire de la communauté rurale. C’est ainsi qu’il salue le chef du village et son fils. Les plans de l’école sont présentés à la future responsable, Mariem.

La parcelle est délimitée et un hangar de stockage est trouvé (sous contrôle du fils du chef du village).

Plus tard, Gérard rencontre aussi l’entrepreneur M. Diallo et l’entretien porte sur le devis de construction. Le lendemain, les deux hommes retourneront à MBoulème pour définir l’implantation. Ce qui permettra à M. Diallo de rencontrer le chef du village.

11 juillet : le président de la communauté rurale remet le certificat d’affectation du terrain.

Le lendemain, dépôt du permis de construire et du devis de l’entreprise valant autorisation de démarrer les travaux !

Bravo Gérard !

voici ce qui sert d’école actuellement

il faut puiser l’eau à plus de 25m

c’est avec un simple seau que les

femmes puisent l’eau

M. Diallo (à droite) le Chef du Village

Et voici Gérard accompagné de l’entrepreneur, M. Diallo

(cliquer sur les photos pour les agrandir)

16 mai 2013

Grand moment pour l’association !

Le Comité Directeur de l’Association « La Parfaite Harmonie à l’Orient de Mulhouse » a décerné son prix de la Citoyenneté à Amitiés Marhaba. Ce prix est adossé à un chèque de 1500 €. L’association remercie vivement La Parfaite Harmonie à l’Orient de Mulhouse, ses membres et son Président René Tessier.

Gérard Preissig, membre du CA de l’association Amitiés Marhaba et le Président, Jean Borgo, lors de la remise du prix

Le Président de la Parfaite Harmonie à l’Orient de Mulhouse, M. Tessier,  remet le prix de la Citoyenneté à Jean Borgo

(cliquer sur les photos pour les agrandir)

20 février 2013

Il y a parfois des bouteilles à la mer qui sont récupérées. La preuve : Eiffage Sénégal a été sensible à notre projet et se dit prête à nous fournir du matériel pour la construction de l’école. Extraordinaire ! Merci au P.D.G. d’Eiffage Sénégal, M. Senac, merci à notre camarade Jean Cecere qui a su porter le projet auprès de lui.

18 janvier 2013

SOS – Ceci est un SOS !

Quelques devis plus loin et la somme nous semble impossible à réunir ! 20 000 € ! 20 000 € uniquement pour la construction de l’école maternelle ! Ce qui est sûr, c’est que nous sommes… comment dire, relativement éloignés de notre budget prévisionnel ! (voir ci-desus)  Mais il nous en faudra plus pour baisser les bras !
Alors cet SOS, nous le lançons aux entrepreneurs ! Vous avez peut-être une entreprise au Sénégal, vous avez envie d’aider une association humanitaire en offrant du matériel, des briques, du ciment, etc… N’hésitez plus, écrivez-nous (voir rubrique contact). Merci pour votre générosité.

12 octobre 2012

Afin de mener à bien son projet, Amitiés Marhaba vous invite à participer à son repas sénégalais. Venez nombreux ! Soirée festive assurée !

(cliquez sur l’invitation pour l’agrandir)

 

14 septembre 2012 :

Le budget prévisionnel du projet s’élève à plus de 14 540 €. Il y manque le chiffrage du puits perdu ou fosse sceptique ainsi que la création d’une cour avec des bananiers.

Des bananiers, mais pourquoi nous direz-vous ? Et bien ces fruits, très chers au Sénégal, apporteront un petit goûter non négligeable aux enfants.

14 540 € : c’est une  somme ! Pourtant, dès aujourd’hui, nous pouvons vous dire que grâce à votre générosité, il ne manque plus que 10 000 €….

De plus, 6 parrains et marraines se sont déclarés.

Naturellement et vous l’aurez compris, nous sommes encore loin du but. Plus que jamais, nous faisons appel à vous, à votre entourage, à tous ceux qui ont envie qu’un tel projet aboutisse.

Merci !